top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 3 mars 2023


Nouvelles importantes de la semaine

LNG Nous avons des arrivages records de gaz par bateau en Europe. A 530 mcm/j, nous sommes désormais à 50% de la demande moyenne gazière européenne annuelle. Nous avons vu plusieurs hivers dans le passé où le maximum de GNL arrivant en Europe était précisément atteint en début mars. Par exemple en 2021, nous avions connu une baisse des arrivages entre mars 2021 et juillet 2021 de près de 150 mcm/j.




Météo

Nous avons beaucoup entendu parlé de déficit hydraulique en France.

Cependant, en termes de potentiel électrique, l'ensemble des ressources hydrauliques dans les Alpes est assez proche de la normale (réservoirs + neige + nappes).

La faiblesse de la demande électrique permet d'économiser les ressources des barrages.

Les températures froides continuent encore la semaine prochaine.



Activité industrielle : Chine / Europe

L'activité manufacturière chinoise s'est bien reprise par rapport à la fin de l'année dernière avec un indice PMI manufacturier en expansion à 52.6.



En Europe, nous sommes toujours en contraction industrielle avec des indices PMI sous les 50 pour février.

Nous le voyons aussi dans les tendances de consommation électrique industrielle. Malgré quelques fausses alertes, toujours pas de reprise d'activité notable.


CO2

Nous savons les choses suivantes :

- le système ETS est partiulièrement tendu en ce moment avec un minimum de TNAC (total des émissions en circulation) cette année,

- le prix du CO2 est punitif pour les industriels, la baisse de la demande industrielle a été notable depuis 2022 et cela continue.


Prix historiques et forward de gaz


Les prix du gaz se négocient à une forte décote par rapport aux prix de génération équivalent charbon.

Il faut remonter à 2020 et à la période covid pour voir une telle décote de 5 à 7 eur/MWh du gaz entre le gaz européen et le cout de génération charbon (ligne bleue foncée < ligne jaune).

Ces prix pourraient converger de nouveau.




Balances prévisionnelles de gaz


Nous anticipons une réduction des arrivages gaziers par GNL dans les prochains mois, nous pensons en effet avoir atteint un maximum d'arrivages et qu'il y aura de nombreuses maintenances au cours de l'été comme chaque année.

Nous pensons que ces arrivages pourraient aussi reprendre de plus belle l'hiver prochain.

En conséquence : nous voyons un sytème légèrement déficitaire pour l'été et potentiellement excédentaire pour l'hiver d'après.




Electricité court terme


Même si la demande est faible, on n'anticipe pas de prix de l'électricité durablement sous les coûts de génération thermique (110-150 eur/MWh).

Le vortex atmosphérique reste très bas dans l'hémisphère Nord.




Perspectives


Un grand nombre de forces opposées rendent la lecture du marché incertaine :

- croissance industrielle en Asie, faiblesse en Europe,

- froid en spot mais arrivages importants de GNL.

0 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page