top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 27 janvier 2023


Nouvelles importantes de la semaine


Cette semaine, nous voyons des changements importants concernant les "Energy-Levels" (niveaux de prix équivalents) qui souvent servent de support aux prix du gaz et de l'électricité en Europe. Charbon La Chine a publié un rapport sur l'augmentation de sa capacité électrique. Le pays voit une augmentation à venir de sa demande d'électricité de 6% par rapport à l'an dernier. Ils vont installer 70 GW de centrales thermiques (c'est plus que tout le parc nucléaire français...) cette année.



Néanmoins, l'offre continue d'être abondante sur le charbon visiblement.


Ci-dessous, l'état du stockage de charbon en Inde.

L'Inde produit 70% de son électricité à base de charbon.

Les futures de charbon ont baissé nettement depuis 10 jours, atteignant leur niveau de l'été 2021.

Les prix extrêmes du charbon sont fortement corrélés aux niveaux extrêmes de stockage : énormément de stock corrélé aux prix très bas et inversement.




Pétrole

Nous pouvons constater que lors de la baisse du charbon et du gaz ces 4 derniers mois, le prix du pétrole n'a presque pas bougé.

D'un point de vue demande, nous avons bien dépassé les 100mm de bbl par jour de demande de pétrole brut.

Le réel semble déjouer la volonté générale de "décarboner" surtout pour les pays émergents.

Du côté de l'offre, nous avons une forte augmentation attendue de production en Amérique du Sud (Vénézuela et Brésil).

Néanmoins ce genre d'augmentation de 1 mm de bbl/j pour un pays prend un certain temps.

Il pourrait se passer deux ou trois ans avant d'atteindre ces nouveaux niveaux de production.



Emissions

Il semble que 2 points soient en cours de discussion à la Commission Européenne en ce moment :

1-La pente de décarbonation. Nous y revenons ci-dessous.

2-La baisse du taux d'émissions gratuites pour les raffineurs. Ils reçoivent 80% de leur CO2 gratuitement alors que les marges de raffinage atteignent des records historiques.

Par ailleurs, ces nouvelles s'inscrivent dans un contexte où le TNAC est particulièrement bas. Le TNAC est le "stock" d'émissions en circulation. Il atteint un point bas cette année.


Lorsque nous évoquons la pente de décarbonation, il s'agit de la baisse d'émissions de CO2 imposée par la Commission Européenne.

Cette question est intrinsèquement liée:

-aux avancées technologiques vertes : si elles se produisent ou non?

-au degré d'industrialisation de l'Europe.



Nous avons donc un certain nombre de risques haussiers :

-sur le charbon plus tard dans l'année lors du démarrage à venir de la nouvelle capacité électrique en Chine,

-sur le pétrole avec une forte demande face à une augmentation de capacité qui prend du temps pour se matérialiser,

-sur les émissions de CO2 où le faible stock laisse le marché vulnérable à de très fortes variations.


Coûts équivalents pour le gaz

Le coût équivalent charbon se situe désormais autour de 47-50 eur/MWh. C'est encore un peu plus bas que la semaine passée du fait de la baisse des prix du charbon.


Sous les 50 eur/MWh en terme de gaz, il devient plus intéressant de faire tourner les centrales à gaz que les centrales à charbon.

C'est un premier plancher pour les prix du gaz européen. Nous constatons que le plancher a baissé depuis 2 semaines.



Balances prévisionnelles de gaz

Nous pensons qu'au vu des profils importants d'injection, le marché restera un peu déficitaire cet été.



Electricité court terme


De forts renouvelables attendus de lundi à jeudi en Mer du Nord. C'est une nouvelle tempête, une de plus.

Nous partageons ci-dessous le graphique d'électricité en Allemagne. C'est le poumon éolien de l'Europe.

Nous avons des prix attendus lundi autour de 40-60 eur/MWh et plus de 140 eur/MWh de nouveau en février.



Perspectives


Cette semaine, la continuation de la baisse des prix de l'énergie semble surtout due à la baisse des prix du charbon asiatique. Le plancher s'est affaissé.

Si jamais la météo continue d'être douce avec du vent, nous pourrions éventuellement alors atteindre 47-50 eur/MWh sur le gaz (c'est déjà le cas sur le spot gaz français).

0 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page