top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 25 mars 2022


Nouvelles importantes de la semaine


Mise en place d'un acheteur unique de gaz russe pour l'Europe

Les discussions sur un potentiel acheteur unique de gaz européen continuent d'avancer parmi les partenaires européens.

Les Allemands qui ont des rapports privilégiés avec Gazprom ne sont pas tellement en faveur de cette option.

Mais c'est probablement une excellente manière de faire barrage pour négocier plus fortement contre Gazprom.

Cela impliquerait un transfert des contrats Gazprom, puis l'organisation d'enchères régulières.

Il devrait aussi y avoir des pénalités en cas de non-approvisionnement.



Ukraine-Russie

En Ukraine,

Au Nord :

-au Nord-Ouest de Kiev, l'armée russe est coupée en trois. Un groupe russe de 4000 soldats est complètement encerclé au Nord de Hostomel.

-à l'est de Kiev, les troupes russes sont repoussées de 20 à 35 km.

Ce sont les premiers succès de contre-attaque ukrainienne.

Au Sud :

-les Russes sont toujours dans l'impossibilité de prendre Mykolaev qui est un port militaire (un peu comme Toulon) bien défendu, débarquement à Odessa impossible,

-Marioupol tient encore. Il y aurait près de 14000 soldats du côté ukrainien pour défendre la ville. Un navire russe a été coulé à quelques kilomètres de là.

A l'Est :

-la grosse formation de l'armée ukrainienne en "hérisson" autour de Kramatorsk -qui fait face aux 2 républiques séparatistes- est intacte,

-Karkhov est toujours en mains ukrainiennes.


Poutine demande encore à la Biélorussie d'intervenir chaque jour, Loukashenko dit oui mais en fait non, il ne suit pas.

Les Russes sont embourbés et désormais l'Ukraine contre-attaque avec succès depuis une semaine.

Choigu ministre de la Défense russe n'est plus visible depuis le 11 mars.



Paiement du gaz en roubles

Il y a un mois, Poutine pouvait ordonner une invasion armée avec 200 000 hommes.

Un mois plus tard, il n'est même plus certain que Poutine arrive à faire appliquer un ordre administratif (pour le paiement du gaz russe en roubles).

La chaine de son commandement semble partiellement brisée.

Poutine s'est exprimé mercredi pour ordonner que tous les contrats gaziers russes soient payés en roubles d'ici une semaine.

Concrètement les clients devraient d'abord acheter des roubles pour payer le gaz russe.

Mais les vendeurs de roubles sont des banques sous sanctions.

Donc il ne serait pas possible de payer et cela aboutirait à des coupures de gaz de fait.

Cette mesure impliquerait aussi des ruptures de contrat par Gazprom puisque les contrats gaziers mentionnent l'euros ou le dollar comme moyen de paiement mais jamais le rouble.

Le marché gazier semble peu impressionné par cette mesure pourtant très grave et radicale.

La crédibilité de Poutine -en tant que chef- est trop entamée pour y croire pleinement.


Certains analystes jugent qu'il faudrait l'approbation tacite des 3 organes suivants pour que le départ de Poutine se produise effectivement :

-l'armée,

-les services secrets (FSB, très important en Russie),

-la sphère politique.

Or le public et donc "le politique" sont encore très "Poutinistes". Le public russe voit encore des émissions à la télévision qui parlent des oies ukrainiennes poseuses de bombes bactériologiques...



Flux gaziers


Les arrivées de LNG sont très élevées, elles se maintiennent autour de 400 mcm/j.


Stockages gaziers


Des niveaux très comparables à ceux de 2017. Il faudra injecter 65 bcm de gaz cet été en Europe pour arriver aux recommandations de 90% de la Commission européenne.


Stockage gazier en Europe


Prix historiques et forward


Le marché anticipe une nette amélioration du dialogue Europe-Russie dans les prochains mois.

Les prix de l'hiver se négocient à une forte décote sur les prix des contrats de l'été, du jamais vu.


Prix historiques et forwards


Electricité France court terme


Si le modèle "EC" se confirme, la France doit être acheteuse nette de quasiment 10 GW la semaine prochaine mercredi et jeudi.

En effet la ligne rouge de la demande sortirait nettement de l'offre totale française. La France dépendrait fortement de ses voisins dans ce cas.

Cependant, les modèles diffèrent fortement entre l'EC qui descend à 3-4 degrés sous les normales et le GFS qui reste au-dessus des normales.


Conclusion


La question est de savoir si Poutine pourra implémenter son ordre de paiement du gaz russe en rouble.

Avec le succès notable des contre-attaques ukrainiennes depuis une semaine, le pouvoir de Poutine se délite.

Le départ de Poutine se rapproche, le chantage au gaz russe s'arrêtera alors.

2 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page