top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 24 juin 2022


Nouvelles importantes de la semaine

Passage au niveau 2 d'alerte gaz en Allemagne Concrètement cela se traduit : -par un plan de soutien pour faire tourner les centrales électriques au charbon plutôt que les centrales au gaz, mais les prix de marché donnent déjà cette incitation, -par une création d'enchères pour les industriels afin de leur permettre de réduire leur consommation (mais il y a déjà la bourse EEX pour ça, il y aura surement des incitations supplémentaires), -par un plan de soutien financier pour que les acteurs de marché de l'énergie ne fasse pas faillite et qu'il n'y ait pas de situation de type Lehman Brothers où une contrepartie fait défaut et entraine tous les autres ; une enveloppe de 15,8 milliards d'euros sous forme de prêt sera disponible via l'organisme prêteur public allemand, -cela rapproche l'Allemagne du niveau 3 d'alerte.

Au niveau 3, les distributeurs peuvent renoncer aux clauses de prix sur leurs contrats. Dans ce cas (d'alerte 3), le distributeur qui devait recevoir le gaz qui ne vient pas, se source alors au spot pour la quantité manquante, puis refacture à ses clients au prix réajusté des achats spot. Même si l'impact de cette déclaration est neutre sur les volumes de gaz, les clients finaux seront très affectés par ce choc de pricing spot. Un choc supplémentaire de prix pour les industriels pourrait entrainer des fermetures d'usine et faire baisser la demande de gaz. Monsieur Habeck, ministre allemand de l'économie et "du climat", est très préoccupé par l'effet domino de la situation actuelle.

Russie-Ukraine La Lituanie a mis fin au transit ferroviaire de marchandises sanctionnées sur son territoire entre l'enclave russe de Kaliningrad et le reste de la Russie. Après la défaite à Kiev, la bataille du Donbass semble aller dans le sens d'une victoire russe. Alors la Russie va-t-elle s'arrêter là ? Evolution de la demande industrielle L'état de la demande industrielle européenne est bien visible lorsque l'on regarde la demande d''électricité en Allemagne l'été. Or cette demande montre des signes de faiblesse de plus en plus évidents au fil des mois. Nous pensons que nous approchons désormais les 3-4% de destruction de demande industrielle déjà par rapport à l'an dernier. Demande moyenne d'électricité au 2ème trimestre en Allemagne par année et par mois : la baisse de demande s'est accélérée (en bleu clair la demande de cette année)




Balances prévisionnelles de gaz


Voici notre meilleure prévision ci-dessous, nous intégrons désormais de la destruction de demande industrielle pour les mois prochains.

Nous arrivons à l'équilibre dans cette modélisation intégrant cette destruction de demande industrielle.

Dans un deuxième temps, cet hiver, la demande des particuliers risque aussi de baisser au fur et à mesure des différentes campagnes d'économies d'Energie.

De plus en plus de syndics et autres gestionnaires d'habitation décident de baisses de température en hiver.



Electricité en France


Peu de renouvelables et des prix spot qui devraient rester soutenus notamment par la chaleur en Europe du Sud.


Conclusion


En intégrant la destruction de demande industrielle, et en intégrant le fait que les prix très élevés en Europe continueront d'attirer les bateaux de LNG en Europe, nous pensons que le système gazier européen n'est plus si déficitaire aux prix actuels, sauf action supplémentaire russe.

0 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page