top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 2 juin 2023


Nouvelles importantes de la semaine


Indicateurs économiques asiatiques et LNG asiatique Pour le mois de mai, les deux principaux indicateurs "PMI manufacturing" chinois faisaient état d'indice à 48.8 et 50.9 (Caixin), 50 étant le seuil entre contraction et expansion. Mais les mêmes indices pour l'Inde sont à 58.7, le pays continue de se développer très fortement. Les pays considérés comme pauvres assurent le relai de demande gazière en ce moment à la faveur des prix plus faibles. Nous voyons en effet des pays comme l'Inde, l'Indonésie, le Vietnam (LNG en démarrage) dont la demande gazière progresse. Ces pays, mais aussi d'autres ailleurs dans le monde (comme l'Argentine), devraient permettre à la consommation gazière totale de tenir voire de progresser. Enfin, la Chine serait aussi en train de préparer un plan de soutien au marché immobilier.


Spread Europe-Asie La différence de prix entre l'Europe et l'Asie continue de se creuser (à notre surprise nous devons admettre). La fenêtre d'arbitrage est grande ouverte pour renvoyer du gaz en Asie. Nous sommes à 7 euros de discount en spot (courbe bleu foncée TTF sous la courbe verte JKM).



Stockages gaziers


Nous arriverons à 100% en septembre à n'en pas douter. Pour autant le prix de septembre devrait-il être 0 ? Cela dépend des arrivages de LNG qui constituent 50% des entrées de gaz en Europe.



Balances prévisionnelles de gaz


Partout en Europe le LNG "fait" le prix avec désormais une part de marché de 50%.

Nous anticipons des déficits non négligables pour l'hiver.

Les prix de l'hiver constitutent des opportunités d'achat intéressantes. La demande devrait progresser par rapport à l'hiver dernier, tandis que les volumes entrants devraient rester similaires à l'an dernier.

Cependant les prix de l'été prochain 2024 semblent trop haut.




Electricité court terme


Nous avons des inversions dans les "stacks" européens de centrales électriques. Les centrales à gaz CCGT sont désormais moins chères que les centrales à charbon.

Cela augmente la demande gazière.


Perspectives


Au rythme actuel d'arrivages de LNG en Europe, le prix pourrait baisser encore cet été...

Mais, au vu :

1-des incréments de demande des pays "pauvres" qui achètent des cargos de manière opportuniste,

2-du spread de prix Europe < Asie, qui pousse à rediriger les cargos vers l'Asie,

nous devrions au contraire recevoir nettement moins de bateaux de LNG pour les prochains mois.

Par conséquent, les prix gaziers pourraient tout à fait remonter et dépasser les 30 eur/MWh.

Mais, comme souvent, les signaux de prix dans le gaz mettent souvent 2-3 mois avant d'aboutir à des conséquences physiques notables.

Nous recommandons fortement des couvertures pour tous les consommateurs à ces prix et ce jusqu'au Q1-2024.

1 view0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page