top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 18 mars 2022


Nouvelles importantes de la semaine


Ukraine-Russie

L'Occident connait les positions russes, transmet ces informations aux ukrainiens qui tirent des missiles sur les positions russes.

Le carnage de véhicules blindés russes continue.

Par ailleurs la prise des grandes villes par les Russes est compliquée.

L'armée russe a beaucoup de mal :

-à se déplacer,

-à prendre les villes.


Pourtant Poutine ne renonce pas à ses objectifs. Poutine sert même les boulons de son régime :

-remplacement de chefs de l'armée et des renseignements,

-discours paranoïaque sur la 5e colonne de traitres russes qui vivent selon les "valeurs occidentales".

Ce discours signale un basculement définitif vers le totalitarisme.

Aussi Poutine n'a plus aucune sortie pour lui-même, étant visé par des enquêtes préliminaires pour crime de guerre.


L'Ukraine est ragaillardie et soutenue par l'Occident, elle ne songe donc pas à laisser des morceaux de l'Ukraine à la Russie.

Cette semaine, l'armée ukrainienne a même annoncé des petites contre-offensives, en particulier depuis Nikolaiev (le port militaire du sud).

Or on n'a eu strictement aucun écho du résultat de cette contre-offensive. Donc ça ne s'est probablement pas très bien passé.

A l'Est, au sud de Kharkov, des combats acharnés ont lieu sans que les lignes ne se déplacent.

De même à Marioupol, après l'évacuation d'un grand nombre de civils, des combats acharnés ont lieu aujourd'hui au centre-ville et vers l'usine géante d'acier "Azov Stal".

Ces combats à Marioupol où sont retranchés les membres du bataillon Azov (...) sont particulièrement cruciaux.

L'armée russe souffre mais l'armée ukrainienne souffre aussi.


C'est au système poutinien que l'Occident va continuer de s'attaquer.

Plus la guerre dure, plus le nombre de pertes civiles augmente et plus la probabilité d'un embargo sur le gaz russe augmente.



Plafond sur les prix

Mario Draghi a déclaré qu'il devrait y avoir un plafond sur les prix du gaz.

Cela ne résout pas le problème de quantité manquante.

Cela ouvre un grand nombre de questions sur la gestion des déficits.

Cette mesure ne peut fonctionner seule, elle doit forcément être accompagnée d'un très grand nombre d'autres mesures.



Flux gaziers


Les flux gaziers russes sont coupés de nouveau ce matin.

Les flux par la Pologne, les flux par l'Ukraine sont réduits, mais ce matin les flux par le Nordstream 1 sont eux aussi réduits !



Stockages gaziers


On finira probablement autour de 18-20 bcm de stockage à la mi-avril.



Electricité France court-terme


Avec cette disponibilité nucléaire, les prix spot français resteront aux mêmes prix que les prix italiens (c'est-à-dire très élevés).



Conclusion


Partout, les Russes sont freinés ou arrêtés dans leurs mouvements, c'est la grande nouvelle des 20 premiers jours de guerre.

Cependant l'armée ukrainienne n'arrive pas non plus à contre-attaquer.

Poutine ne reconnait aucune de ses pertes et ressert les boulons de son système totalitaire.

Plus la guerre dure, plus l'Occident vise le "système" poutiniste dans son ensemble.

Plus la guerre dure, plus il y aura de pertes civiles en Ukraine, plus l'opinion occidentale pourrait accepter l'idée d'un embargo sur le gaz russe.


L'ensemble des nouvelles de cette semaine pointe vers un possible embargo gazier.

Mais avant même que la question soit énoncée, ce matin, la Russie prend les devants en réduisant d'elle-même les flux gaziers Nordstream 1 !

1 view0 comments

Recent Posts

See All

コメント


bottom of page