top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 11 novembre 2022


Nouvelles importantes de la semaine

Météo Les températures sont proches des normales, pas de froid finalement.

Ukraine La Russie a dû annoncer son retrait de la rive ouest du Dniepr, après deux mois de combats intenses. C'est une défaite militaire russe, tout simplement. Défaite qui s'ajoute à celles à Kiev et à Kharkov. La position de Poutine s'en trouve nécessairement affaiblie. Néanmoins, dans tous les cas, le gaz russe n'est pas près de revenir (Nordstream crevé notamment). Poutine aurait même annoncé une baisse de production de pétrole de 1.5 mm bbl/j pour le mois de décembre. Tant qu'il reste au pouvoir, Poutine continue donc bien de jouer avec le produit : [Prix x Volume] des hydrocarbures.

Civaux 1 Une fuite radioactive sur le circuit primaire de Civaux 1 s'est produite le mercredi 2 novembre, lors de tests d'étanchéité. Nous prévoyons désormais un pic de disponibilité nucléaire vers le 1er février, pic autour de 50,5 GW. C'est extraordinairement bas. Les problèmes d'EDF continuent de tendre la situation électrique et gazière en Europe. Il faut en effet remplacer ces pertes nucléaires par des imports aux frontières. Ces imports entrainent une charge plus élevée sur les centrales à gaz dans les pays voisins de la France. Chine La Chine assouplit les règles draconiennes "0-Covid". Cela permettra peut-être une poussée économique chinoise, les marchés macro-économiques semblent l'indiquer. Toutefois, la demande chinoise d'électricité était déjà à un maximum pendant cette phase "0 covid". Nous verrons dans les prochaines semaines si le marché du GNL se tend à nouveau. Pour le moment, le GNL se négocie encore à une forte décote par rapport au marché européen. Comme noté précédemment, les Chinois sont très opportunistes dans leurs achats de gaz et de charbon, si le prix est trop cher, ils n'achètent plus et inversement.




Prix historiques et forward de gaz


Les prix de l'été 2023 pour le gaz en Europe continuent de traiter à une prime sur tous les contrats futurs.



Flux gaziers entrants


Les arrivages de GNL sont proches de leur record pour l'Europe avec 430 mcm/j.




Balances prévisionnelles de gaz


La question est dorénavant de savoir si la Chine sera de nouveau acheteuse de GNL ou pas, après la fin de la politique "0-covid".

Cela déterminera probablement la direction du marché.

Nous pensons que l'Europe devrait être en léger déficit.




Perspectives


Suite à la baisse spectaculaire des prix du gaz, nous pourrions voir la Chine retourner à l'achat pour le GNL. Cela devrait être le facteur déterminant à suivre.

La Russie continue d'utiliser le produit [Prix x Volume] des hydrocarbures comme levier de négociations.

3 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page