top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 8 août 2023


Nouvelles importantes de la semaine

Grèves Australiennes Les travailleurs de Chevron en Australie ont décidé de prolonger leur grève d'au moins trois semaines. Le syndicat a déclaré qu'un accord d'entreprise soumis au vote par la société n'avait recueilli que sept voix sur 979 employés. Les négociations continuent, toutefois. Il semblerait que les syndicats cherchent à obtenir des conditions au minimum supérieures à celles obtenues par les syndicats de Woodside, alors que pour Chevron ces conditions sont plutôt le maximum envisageable. Il n'y a donc pas d'accord. Maintenances norvégiennes Les flux en provenance de Norvège sont restés minimes cette semaine en raison de nouvelles maintenances déclarées cette semaine, notamment sur le champ de Aasta Hansteen. Nous pensons que la Norvège est très prudente dans ses retours de production. Avec un stockage presque plein en Europe, la Norvège a conscience du risque d'effondrement des prix gaziers spots. Nous devrions cependant récupérer 100 à 150 mcm de gaz dès le milieu de semaine prochaine.

Indisponibilités norvégiennes journalières dans la production de gaz



Balances prévisionnelles de gaz


La demande de gaz et d'électricité en ce début septembre 2023 reste largement inférieure à celle de la première semaine de septembre 2022.

De nombreux acteurs attendaient un retour industriel à la rentrée 2023, mais il n'en est rien.

Le prochain point d'observation important sera vers la mi-octobre lorsqu'on aura plus de visibilité sur le besoin de chauffage des particuliers.

Nous nous attendons à des surplus importants de gaz pour l'été prochain 2024.




Prix spot et forward


Les prix équivalent pétrole ont beaucoup augmenté. Cela augmente les objectifs à la hausse pour le gaz et l'électricité, si par exemple l'approvisionnement norvégien ne revenait pas dans les temps.



Emissions de CO2

Même ce mercredi et ce jeudi lorsqu'il n'y avait pas d'enchères de CO2 par l'UE, il n'y a finalement eu aucun mouvement haussier des prix du CO2.

A fortiori, avec plus de 3mm de T par jour vendues chaque jour dans les semaines à venir (dès lundi), nous nous attendons à un mouvement de prix baissier pour le CO2.


Perspectives

Nous continuons de voir une séparation nette entre les dynamiques de prix pour les produits énergétiques mondiaux (comme le pétrole) qui semblent plutôt en phase de hausse de prix ; et les produits énergétiques spécifiquement européens qui sont plutôt en phase baissière (comme les prix CO2, ou bien le spot gaz européen qui ne tient que grâce aux nouvelles maintenances norvégiennes).

0 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page