top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 29 juillet 2022


Nouvelles importantes de la semaine

Flux de gaz russe La semaine dernière le Nordstream 1 avait réouvert à 40% de la capacité. Cela avait permis de soulager un peu le marché. Mais La Russie a une fois de plus pris le contrepied de ses propres agissements, en réduisant de nouveau le Nordstream 1 à 20% de sa capacité. En effet, un nouveau "problème technique" de turbine est apparu près de Saint-Petersbourg... Le but semble toujours être le même : maximiser le produit P Gazprom = Volume russe x Prix; tout en prenant le contrepied systématique. Résultats d'Engie : signal de consommation de gaz en baisse Ce matin, lors des résultats d'Engie, la PDG Mme Macgregor a signalé des baisses de consommation de gaz à travers tous les segments de consommation : industriels, PME et particuliers. Récession américaine Les Etats-Unis ont enregistré leur deuxième trimestre de baisse de PIB consécutif au T2 2022. En termes techniques cela ressemble beaucoup à une récession. C'est peut-être le début d'une tendance lourde. Cela arrive aux Etats-Unis alors qu'ils ne connaissent pas de problèmes de gaz à 200 eur/MWh.

Stockages gaziers européen

Nous sommes à 70% de remplissage, ce qui n'est pas mauvais.




Prix spot et forward


La prime des contrats proches de gaz TTF reste très importante par rapport à tous les contrats de gaz mondiaux.

On continuera à recevoir des bateaux de LNG en grande quantité.


Certains industriels -et pas seulement des énergéticiens- vont commencer à utiliser des génératrices d'appoint pour réduire leur consommation gazière.




Flux gaziers entrant en Europe


Malgré tous les efforts les plus violents de Gazprom, nous sommes toujours à 1000 mcm/j de flux entrant ce qui n'est pas mauvais du tout. Le LNG remplace le gaz russe.




Balances prévisionnelles de gaz


On pense qu'avec une telle destruction de demande et avec de tels arivages de gaz par bateau, le système est non seulement à l'équilibre mais il pourrait bien finir excédentaire aussi.




Electricité


Mercredi, EDF a dévoilé des résultats trimestriels déficitaires. C'est dû à la mauvaise production nucléaire et à l'augmentation du volume d'ARENH décidé en début d'année.

EDF a cependant confirmé qu'ils faisaient des progrès dans l'étude des microfissures grâce à des techniques peu invasives.

L'ASN a bien validé l'analyse par ultra son. Cela devrait conduire à des maintenances nettement moins lourdes.


Perspectives


En dehors des actions russes, tout semble confirmer un retournement de marché :

-forte baisse de la demande énergétique en Europe et récession à l'horizon, sans parler des nombreux efforts de sobriété énergétique en plus à venir,

-arrivages massifs de gaz LNG par bateau et remplacement des usages par du fioul,

-potentielle amélioration des processus de surveillance des microfissures chez EDF.

1 view0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page