top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 26 août 2022


Nouvelles importantes de la semaine

Problèmes chez EDF EDF a de nouveau abaissé son estimation de production nucléaire pour cette année. 4 maintenances de réacteurs sont étendues de presque un mois. Cela représente probablement autour de 4 TWh de plus de perdu en électricité. Cela représente aussi un équivalent total en énergie de 1 bcm de gaz, soit 1% du stockage gazier européen. Le problème est que le marché ne peut plus du tout absorber ce genre d'annonces. Les "spark spreads" ont donc atteints des niveaux jamais vus. Désormais, même en Allemagne, une centrale CCGT sans couverture gagnera un minimum de 0.5 milliard d'euros pour l'an prochain. Il s'agit toujours du même problème de corrosion/microfissures, EDF a besoin de plus de temps pour mener à bien ses inspections. En vert les prix de l'électricité en France, en orange les prix électricité en Allemagne, en gris les couts d'une centrale CCGT



Kartso, gaz norvégien

L'usine de traitement de Kartso en Norvège rencontre des petits problèmes de maintenance ce qui diminue la production norvégienne de gaz d'à peu près 10 mcm/j soit 1% de la demande de gaz. Le problème n'est cependant que ponctuel, 10 jours au plus.



Réduction de production industrielle

Certains industriels de l'engrais sont obligés de cesser la production, face aux prix du gaz.

PKN Orlen en Pologne arrête sa production d'engrais.

Borealis arrête sa production d'engrais.

CF industries en Angleterre arrête sa production de gaz CO2, un produit de base servant notamment à protéger les emballages de fruits et légumes.

La liste des industriels à l'arrêt devrait s'allonger considérablement.


Stockages gaziers

Nous sommes à 80% au niveau européen.



Prix historiques et forward

La panique sur les prix du gaz s'étend au niveau mondial avec le LNG asiatique à 250 eur/MWh aussi désormais. Néanmoins, les prix européens conservent leur prime sur les prix asiatiques afin de continuer à importer au maximum.



Perspectives


Implicitement on a désormais un marché de l'electricité qui "price" des coupures d'électricité et délestages tous les jours de l'année prochaine. Cela semble tout de même peu réaliste.

On note aussi que la flambée des prix contamine désormais toute la courbe y compris le 2024.


L'envolée phénoménale des prix s'est déroulée en août dans un moment de marché habituellement illiquide.

Il faut s'attendre à un grand nombre de décisions d'arrêts industriels dans les semaines et mois à venir.


Avec la flambée des prix du gaz asiatique, la Russie a aussi toute l'Asie industrielle comme nouvel ennemi probable.

Un homme seul tient le monde entier en otage...

11 views0 comments

Recent Posts

See All

Commentaires


bottom of page