top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 16 février 2023


Nouvelles importantes de la semaine

Convergence des prix spot La nouvelle qui nous semble la plus importante est celle de la convergence des prix spot : coût du charbon en Europe, gaz européen et prix du gaz asiatique. Tout se négocie au prix de 50-55 eur/MWh. Cela devrait limiter les possibilités de variation forte du prix du gaz. On a vu dans le passé des phases où les prix du gaz passaient sous les prix du charbon, fin 2019 avec le GNL en plus et en 2020 pendant la période Covid. Cependant, il faut une situation vraiment très excédentaire pour que cela se produise de manière durable. ligne bleue foncée (TTF), la ligne orange (charbon) et ligne verte (gaz en Asie)




Achats de LNG par la Chine

Nous avons appris que CNOOC n'avait acheté au final que 10 cargos de GNL sur les 100 au total qu'ils auraient pu acheter dans le cadre de leur enchère.

C'est plus bas que prévu.

Météo Les prévisions annoncent de forts renouvelables dans les prochains jours.

Après quoi, les températures pourraient baisser sous l'effet de nouveaux anticyclones qui devraient se former entre l'Islande et la Scandinavie ce qui apporterait du froid.

Quant au vortex d'altitude, il est à 0.

Le marché met déjà une prime de froid sur les contrats d'électricité pour la semaine 9 et la semaine 10.



Eurozone PMI versus gaz

Les phases de hausse et de baisse du gaz européen sont corrélées avec les franchissements à la hausse ou à la baisse du seuil 50 sur les "composite PMI".

Cet indice montre les phases de croissance industrielle (indice à 50+) et de décroissance (indice <50).

Après une phase de décroissance l'an dernier, nous venons de remonter légèrement au-dessus de 50.

Par ailleurs les marchés actions semblent porteurs, nous pourrions donc bientôt retrouver cet indice de nouveau >50 le mois prochain, ce qui serait haussier pour les prix du gaz.



Flux gaziers entrant en Europe


Contre toute attente, les flux gaziers par l'Ukraine ont augmenté cette semaine, passant de 30 à 36 mcm/j.

Les combats font pourtant rage comme jamais entre l'Ukraine et la Russie, la dynamique commerciale russe est très difficile à suivre.




Stockages gaziers


Les niveaux de stockages européens commencent à se détacher des niveaux de 2020 où il avait fait particulièrement doux + covid.

Nous devrions probablement retrouver des niveaux proches de 50+ bcm (50% plein) d'ici fin mars ou début avril.



Demande spot d'électricité


Nous avons été surpris par la faiblesse de la demande spot d'électricité cette semaine.

Les gains récents (fin janvier et hors effet de température) sur la demande électrique en Allemagne semblent s'être évaporés de nouveau.


Perspectives

Cette semaine a été marquée par deux surprises un peu baissières :

-la demande chinoise de LNG reste faible pour le moment, CNOOC n'a réservé que très peu de cargos dans son enchère,

-la reprise industrielle européenne tarde à se confirmer en spot, pour le moment la demande reste très faible.

Néanmoins, les marchés actions sont plutôt porteurs, signe de confiance dans la reprise économique.


2 views0 comments

Recent Posts

See All

Comments


bottom of page