top of page
Search
  • fdenanteuil

Rapport hebdomadaire du 11 février 2022


Nouvelles importantes de la semaine


EDF

Lundi, EDF a encore abaissé considérablement sa prévision de production électrique pour 2022 et aussi pour 2023, entre 295 et 315 TWh pour 2022, suite à des problèmes de corrosion à vérifier.

Ce sont des niveaux incroyablement faibles qui nous ramènent plus de 30 ans en arrière en termes de production (1990).

Pour rappel, la production nucléaire annuelle française était de 400 TWh en moyenne entre 2000 et 2020.

Nous allons donc perdre cette année 25% de la production nucléaire habituelle et probablement le même montant pour l'an prochain, c'est abyssal.


CO2

Des mécanismes sont prévus par la Commission européenne pour qu'en cas de doublement des prix du CO2 en 3 mois, la Commission Européenne puisse réintroduire 50 millions de tonnes de CO2 en supplément.


Russie

Blinken -chef de la diplomatie américaine- estime qu'une invasion de l'Ukraine "pourrait commencer à tout moment".

Lavrov est sorti furieux d'une réunion avec ses homologues anglais cette semaine.



Flux gaziers


Baisse des envois russes et légère baisse des arrivées de LNG aussi.


Prix spot et forward


Les prix continuent de se négocier à des niveaux de prix incitant la destruction de demande industrielle.



Bilan prévisionnel gaz


On devrait rester déficitaires pour le futur. Cependant avec des prix aussi élevés, il y aura peut-être aussi une forte baisse de la demande.


Electricité en France


Avec la faible disponibilité nucléaire, les prix français vont rester à des prix marginaux italiens ou espagnols qui reflètent les prix gaziers et CO2, autour de 150-250 eur/MWh...



Conclusion


On devrait continuer à traiter à des prix incitant les consommateurs à réduire la consommation.

En clair, nous allons rester dans une économie de rationnement en ce qui concerne le gaz et l'électricité.


0 views0 comments

Recent Posts

See All

Comentários


bottom of page